Retour à la liste des articles

Comment atteindre les notes aiguës sans forcer

Vous voilà prêt à apprendre cette nouvelle chanson que vous adorez. La cerise sur le gâteau, c’est cette fameuse note aiguë que vous rêvez d’atteindre mais qui vous fait peur ! Les chansons pop contiennent souvent un moment clé où la tension s’exprime via les notes aiguës. Voici nos conseils techniques pour éviter de forcer votre voix dans ces passages.

Powered by RedCircle

Repérer les verrous vocaux

Découvrez comment d’atteindre les notes aigues sans forcer. Avant toute chose, vérifiez avec l’aide de votre professeur de chant que les notes les plus aiguës du chant sont contenues dans votre gamme naturelle. Avec l’entraînement des cours de chant, vous pourrez progressivement viser des notes plus hautes. 

 

Ce sera possible à condition d’être souple dans votre façon d’aborder les notes aiguës. Pour cela, il vous faut être dans une détente vocale maximale. Vous devez veiller lors de votre échauffement vocal à débloquer les zones potentiellement verrouillées. Sinon, vous risquez de vous faire mal. Voici quelques signes qui sont indicatifs d’un forçage vocal : la gorge serrée, le diaphragme contracté, les mâchoires en tension, un son qui a tendance à dérailler. À terme, vous risquez d’avoir la gorge qui gratte, la voix éraillée et les cordes vocales enflammées.

 

Vous pouvez mettre en place ces astuces au niveau des zones suivantes :

– gorge : bâillez de façon sonore plusieurs fois de suite en veillant à la détente complète des mâchoires. Puis inspirez par la bouche comme si vous vous apprêtiez à bâiller. Stoppez le mouvement. Prenez conscience de l’ouverture de la gorge à ce stade du geste vocal, juste avant le bâillement. Entraînez-vous à recréer cette sensation d’ouverture laryngée qui vous évitera le serrage lors des passages aigus.

– diaphragme : pratiquez la respiration abdominale complète. Une main sur le ventre, inspirez en gonflant légèrement le ventre sous votre main et expirez en allongeant le souffle. Vérifiez l’absence de tension au niveau du ventre et des poumons. Pour assouplir votre diaphragme, vous pouvez pratiquer l’automassage suivant : 

 

Préparer la montée vers les notes aiguës

Lors de votre cours de chant en visio ou en présentiel, votre enseignant vous montrera quel passage de notes isoler autour des notes difficiles. Il vaut mieux travailler une phrase entière plutôt que répéter l’attaque des aigus. Repérez l’endroit où vous devez prendre votre souffle afin de passer la note sans être à court d’air.

 

Une autre astuce consiste à détourner la difficulté du passage. Au lieu de penser que vous allez monter vers une note aiguë, pensez que vous descendez. Concentrez-vous davantage sur les notes avant et après les notes aiguës afin d’éviter de rajouter de la pression d’air ou de serrer la gorge. Enregistrez-vous pour constater la différence de fluidité entre les  fois où vous vous concentrez sur l’unique note aiguë et celles où vous envisagez le passage comme une phrase entière.

 

Gagner en fluidité dans les passages aigus

Durant le cours de chant, votre professeur vous fait certainement travailler des vocalises. Chez vous, vous pouvez répéter ces montées et descentes de gammes autour de la note la plus aiguë de votre morceau. Pour fluidifier le passage entre les notes, vous pouvez encore une fois mentaliser le processus inverse. Imaginez qu’au lieu de monter vers les aigus, vous descendez en ancrant le son dans le sol.

 

Pour retrouver de la facilité dans l’approche des aigus, soufflez dans une paille sur l’air de votre chanson. L’idée est de fournir l’effort minimum. Puis chantez à nouveau la mélodie sans la paille et appréciez le confort que vous avez gagné dans le passage aigu. Vous pouvez varier cet exercice en fredonnant la mélodie sans la paille sur la consonne « vvv ». Faites comme si vous vouliez reproduire le même son qu’avec la paille. En prenant l’habitude de répéter le passage aigu avec puis sans paille, vous vous apercevrez que vous gagnez en confort vocal.

 

Réussir à chanter les aigus d’une chanson sans se faire mal, c’est possible à condition d’intégrer dans votre échauffement vocal les exercices spécifiques évoqués dans cet article. Votre professeur de chant vous guidera pour axer votre travail en fonction de ces passages délicats. Grâce à cela, atteindre les notes aigues sans forcer deviendra un jeu d’enfant ! Bonnes répétitions !

 

Trouvez votre prof de chant sur notre plateforme école !

Tous nos conseils pour vos cours de chant sont disponibles sur notre blog !


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.