Retour à la liste des articles

La bonne position pour jouer du piano

Adopter la bonne position lorsque l’on joue du piano est la première étape indispensable à un bon apprentissage. Une bonne posture influence la qualité du jeu. De plus, comme pour tous les mouvements répétitifs (car vous allez passer du temps derrière votre clavier !), une mauvaise position peut entraîner des douleurs.

Être bien assis : le bon siège

Privilégiez une banquette. Une chaise ou un tabouret laissent moins de liberté de mouvement face au long clavier que vous avez devant vous. Préférez une banquette réglable : il est plus facile d’adapter la hauteur que de trouver le siège qui sera parfaitement à votre taille. Et si vous avez à la maison un jeune pianiste en pleine croissance, c’est un investissement intéressant ! 

A bonne hauteur et à bonne distance

Asseyez-vous au clavier, en son centre : votre nombril fait face au « Mi du milieu » (à droite du Do medium, qui sera votre repère pour commencer à jouer du piano).

Le dos droit, les épaules relâchées, posez vos mains sur le clavier : réglez la hauteur du siège de façon à ce que vos avant-bras soient parallèles au sol. Vos coudes sont à hauteur des touches.

Pieds à plat sur le sol, ajustez votre distance au clavier : vous devez être assis au milieu du siège, vos jambes ne reposant dessus qu’à un tiers. Vos épaules sont détendues, vos coudes ne sont pas le long du corps mais un peu en avant.

 

Les mains arrondies

Pour trouver la bonne attitude de vos mains, tournez-les paumes en l’air, et repliez les doigts comme si vous teniez des balles (sans serrer). Retournez vos mains paumes vers le clavier, sans étendre les doigts. Les mains ne sont jamais à plat.

Le bout des doigts repose sur les touches blanches, au fond du clavier, près des touches noires. C’est avec le bout des doigts que l’on frappe les notes, leur sensibilité apportera plus tard les nuances à votre jeu. Seul le pouce repose sur sa tranche, et c’est le côté de ce doigt qui joue.

Vous devrez sacrifier vos ongles longs… En effet, on joue du piano avec la pulpe des doigts. Si les ongles dépassent et heurtent les touches, vous allez instinctivement tendre les doigts, ce qui n’est pas bon pour la technique. Comment savoir s’ils sont trop longs ? Écoutez ma prof de piano : « Ça fait clic clic, il faut couper ! »…

 

On se détend !

Aucune tension ne doit s’installer lorsque vous jouez du piano. Pied ancrés au sol, bien assis : vous êtes droit et stable, mais pas crispé. Tout le haut du corps est relâché, des épaules aux mains. Les poignets restent souples, alignés avec les avant-bras, ni cassés, ni courbés. Une mauvaise position des poignets peut vite s’avérer douloureuse et entraver la bonne pratique de l’instrument. Les doigts sont incurvés, détendus. Vous ne devez exercer aucune force inutile dans aucun de vos membres. Ce n’est pas évident lorsque l’on est un peu stressé et avide de bien jouer, on a tendance à se tendre, comme pour aider la concentration. Hors, on ne joue bien que détendu, la différence est immédiatement perceptible, dans le corps et à l’oreille. Et le plaisir est plus grand !

 

En bref, la bonne position pour jouer du piano, c’est :

  • Assis au milieu du siège, pieds à plat au sol (lorsque l’on utilisera les pédales, seuls les talons seront au sol, mais cela est pour plus tard !)
  • Le dos droit mais détendu, les épaules basses
  • Les coudes, avant-bras, poignets sont alignés, parallèles au sol, à hauteur du clavier
  • Les doigts sont en arrondi souple, la pulpe sur les notes.

Vous êtes prêts ! N’hésitez pas à demander à votre professeur de piano ou à quelqu’un de votre entourage de vérifier votre position, il n’est pas toujours simple de s’évaluer soi-même.

 

Newsletter

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous pour recevoir les prochains directement par mail !

 

 

 


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.