Retour à la liste des articles

Le statut d’auto-entrepreneur – L’exonération des charges sociales – chapitre 6

Depuis le 1er janvier 2019, un nouveau dispositif permet aux auto-entrepreneurs de bénéficier d’une exonération partielle des charges sociales pendant les 3 premières années. Cet avantage est réel.

L’ACRE : le nom du dispositif permettant cette exonération

Le nom complet de ce dispositif est « Exonération de début d’activité de création ou reprise d’entreprise », et son acronyme : « ACRE ». Pour vous donner un petit historique, il s’agit de l’ancien « ACCRE » qui s’adressait uniquement aux demandeurs d’emplois (pour faire court). Aujourd’hui, le principe est d’aider tous les auto-entrepreneurs durant les 3 premières années d’activités en allégeant considérablement leurs charges sociales. En effet, ce dispositif vous permet de gagner plus d’argent durant le lancement de votre activité et ainsi obtenir un peu plus de confort pour investir dans du matériel, de la communication ou simplement pour compenser un chiffre d’affaire encore timide. C’est une aide pour lancer son activité.

 

Le détail de l’exonération

La grande vertu de cette exonération est sa simplicité. Normalement, le pourcentage de charges sociales d’un professeur de musique auto-entrepreneur est de 22,1%. Pendant les 3 premières années, ce taux de charges est allégé grâce à l’ACRE : 5,5% la première année, 11% la deuxième année et 16,5% la troisième année. Si par exemple, votre chiffre d’affaire est en moyenne de 10 000 € par an (donc 30 000 € sur 3 ans), cet avantage vous fera gagner 3 030 € sur les 3 premières années 😉 Et bien entendu, ces taux de cotisations n’auront aucun impact sur votre protection sociale : vos remboursements maladies, vos indemnités de maternité, votre calcul de retraite… seront identiques à ceux d’un auto-entrepreneur cotisant à taux plein (22,1%).

 

Que faire pour obtenir cet avantage ?

Pour obtenir cette exonération vous devez avoir créé votre statut de professeur de musique auto-entrepreneur après le 1er janvier 2019. Autrement dit, si vous n’avez pas encore de statut d’auto-entrepreneur, vous êtes certain de pouvoir en bénéficier. Il n’existe aucune autre restriction ! De plus, cette exonération est automatique pour toute création d’auto-entreprise : vous n’avez donc rien à faire, son application se fera systématiquement. En réalité, la seule restriction concerne le montant annuel de votre chiffre d’affaire qui ne doit pas être supérieur à 70 000 € par an ! Mais là, si vous dépassez ce montant pour votre activité de cours de musique, de toutes façons vous sortez totalement du statut d’auto-entrepreneur pour devenir une entreprise comme une autre. On vous le souhaite, mais malheureusement mis à part pour quelques stars, aucun professeur de musique indépendant n’atteint ce chiffre d’affaire pour son activité d’enseignement.


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.