Retour à la liste des articles

Les 5 clés d’un échauffement vocal efficace

Vous savez qu’avant de répéter votre chanson préférée, il est indispensable d’échauffer votre voix. Vous n’avez pas envie de vous retrouver aphone après avoir chanté à tue-tête sur du Céline Dion… mais vous rêvez d’atteindre sans difficulté la note la plus aiguë de la chanson que vous apprenez ? Suivez ces éléments clés pour échauffer votre voix.

Respectez votre voix

La voix est un organe à part entière. Notre état général, physiologique mais aussi émotionnel, se ressent dans la qualité de notre voix. Adaptez donc votre échauffement vocal à vos possibilités du moment. 5 minutes d’échauffement vocal ciblé quotidien sont préférables à un entraînement irrégulier ou avec forçage de la voix. Demandez à votre professeur de chant ou à votre coach vocal de vous indiquer la gradation des exercices. Vous pourrez alors choisir ce qui vous semble le plus accessible et vous concentrer sur les priorités.

 

Préparez votre posture de chant

Pour progresser en chant, vous devez affiner vos ressentis corporels. Debout les yeux fermés, vous pouvez imaginer qu’une ficelle sort du sommet de votre tête et vous suspend au plafond tel une marionnette. Allongez doucement votre nuque en rentrant légèrement le menton. Faites quelques mouvements d’étirements et bâillez de façon sonore. Continuez avec des rotations d’épaules, du cou et du bassin. N’hésitez pas à effectuer tout mouvement que vous sentez nécessaire pour enlever les tensions. Sautillez sur place. Détendez le visage grâce à un automassage doux. Assouplissez les mâchoires en faisant semblant de mâcher un chewing-gum bouche ouverte. 

 

Travaillez le souffle pour libérer la voix

Voici quelques exercices de respiration incontournables dans un cours de chant. Placez une main sur le ventre. Mettez en place une respiration abdominale. Pour vous y aider, faites en sorte de venir pousser votre main avec votre ventre à l’inspiration, et de rentrer le nombril vers la colonne à l’expiration. Faites une dizaine de cycles respiratoires ainsi. Puis placez l’autre main tendue devant vous, index levé. Imaginez que votre doigt est une bougie. Lors de l’expiration, soufflez en direction du doigt comme pour souffler sur la flamme sans l’éteindre. Vous allongez ainsi votre souffle et gagnez en aisance respiratoire. Répétez trois fois. Enfin, soufflez d’un coup bref comme pour sortir tout l’air d’un coup et éteindre la bougie. Répétez trois fois.

 

Optimisez la résonance de votre voix

Pour apprendre à chanter, on travaille de manière spécifique le timbre de la voix pour la faire résonner. Vous avez sûrement déjà entendu cette résonance lorsque votre prof de chant entonne un air : cela semble vibrer. Pour travailler cela, vous pouvez vous entraîner à jouer avec votre voix. Adoptez les timbres de différents personnages : sorcière, monstre, vieillard, bébé… Vous pouvez prononcer quelques phrases ou onomatopées caractéristiques de chaque personnage. Rentrez dans votre rôle grâce à votre voix ! Voici un exemple de vidéo pour vous y aider :

Par la suite, vous pouvez fredonner sur un « mmm » bouche fermée. Imaginez que votre bouche est comme une cathédrale où vient résonner le son. Essayez de sentir où cela vibre dans votre visage : peut-être dans les joues, au niveau des dents, des lèvres… Reprenez le son « mmm » bouche fermée puis ouvrez la bouche pour enchaîner sur un « A ».  Alternez entre « mmm » et « A » plusieurs fois, lentement. Veillez à ce que vos mâchoires restent bien détendues.  

  

Gagnez en agilité vocale

Les vocalises aident à aborder les passages délicats d’une mélodie et atteindre progressivement des notes plus aiguës et plus graves. Commencez par chanter naturellement une première note que vous pouvez sortir sans effort. À partir de cette note, montez progressivement vers l’aigu sur un « ou » puis redescendez vers la note initiale. L’idée est de faire cet aller-retour de façon fluide, sans coupure. Vous pouvez ensuite travailler différentes mélodies de vocalises en vous aidant d’une bande-son de piano, comme dans les liens ci-dessous. Pour débuter, fredonnez de préférence sur une syllabe commençant par une consonne, comme « dou », « lou », « la », « na »…

 

N’oubliez pas l’essentiel : ce qui compte pour progresser en chant, c’est la régularité. Votre prof de chant vous guidera pour mettre en place un échauffement sur mesure.


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.