Retour à la liste des articles

Faut-il poursuivre les cours pendant l’été, les vacances scolaires ?

Les grandes vacances scolaires approchent à grands pas. Votre enfant risque-t-il de perdre ses acquis ? Quel rythme adopter pour entretenir sa flamme musicale ?

Les grandes vacances d’été : une occasion de vivre une autre expérience de musicien

Pour continuer à jouer tout en rompant avec le format studieux des cours pendant l’année scolaire plusieurs alternatives se présentent à vous. Emporter un instrument nomade pendant les grandes vacances (guitare, violon…) avec comme unique objectif d’égayer vos soirées estivales et regroupements familiaux autour du feu de camp. C’est bien connu la musique crée des liens et les musiciens ont généralement  beaucoup de succès auprès des jeunes filles en fleur ! Pensez à passer un coup de fil à l’hôtel qui vous reçoit pour vérifier s’il y a un piano sur place, option qui peut devenir un réel critère de sélection !

Les plus passionnés auront peut-être envie de faire de leur lieu de vacances une résidence artistique. Dans ce cas on glissera dans la valise toutes les partitions travaillées pendant l’année. L’intérêt est de pouvoir rejouer sans stress et dans un cadre idyllique les morceaux étudiés. Ceux-ci résonneront complètement différemment et les oreilles se délecteront de ses notes plus languissantes. Des compositions originales verront peut-être le jour naturellement à l’aube de cette ambiance plus dilettante. 

Pour les plus âgés participer à un séjour de vacances musical peut permettre d’allier l’utile à l’agréable. Mais attention au choix de l’organisme, du style, pour que cette aventure ne se transforme pas en centre de loisirs  périscolaire amélioré.

 

Les voyages : une formidable occasion de faire des rencontres musicales

Voyager va vous permettre de découvrir les instruments locaux, les chants et danses traditionnelles, d’assister à des concerts folkloriques et donc d’ouvrir davantage votre oreille. Rien de mieux que danser un tango en Argentine, regarder manier les castagnettes avec virtuosité en Espagne, vibrer au son des tambours africains. Ces émotions fortes vécues graveront un sillage de rythmes, odeurs et couleurs indélébiles. L’été est également un moment fort pour les festivals. Un détour à l’office du tourisme s’impose ainsi que l’achat d’un carnet de voyage pour noter toutes vos découvertes sonores (styles, chanteurs, tubes…).

 

Si votre enfant ne fait rien : ne culpabilisez pas

Si votre enfant ne touche à aucun de ses instruments pendant les vacances ne culpabilisez pas. C’est le temps qu’il lui faut pour vivre l’insouciance propre à cette saison et à la jeunesse. Ne culpabilisez pas car la musique est partout : dans le chant du grillon qui stridule dans les pins, le murmure des vagues qui s’échouent sur le sable fin, le clapotis du bateau sur les vagues. Tout cela mérite toute votre attention. Cette harmonie naturelle rythmée au son des éléments  est en soi une œuvre grandiose. De la même manière que le tube de l’été sur lequel vous vous déhancherez et qui peut être une très bonne suggestion de partition pour la rentrée ! Considérez que pendant les vacances incubent les moments de bonheur et d’évasion qui feront une rentrée plus dynamique et créative !

Il peut être judicieux pour les plus aguerris de pianoter de temps en temps quelques gammes pour ne pas perdre la dextérité et la souplesse acquises, mais uniquement si l’envie est bien là !

 

L’été : une occasion de faire le bilan à tête reposée

Les vacances d’été peut être un bon moment pour réaliser le bilan de l’année musicale passée. En discutant vous mettrez le doigt sur les aspirations profondes de votre enfant en matière musicale : Continuer à progresser ? Jouer davantage en groupe ? Changer d’instrument ? Être davantage encouragé, valorisé, sentir moins de pression ? Peut-être prendrez-vous le temps de revoir les vidéos des spectacles passés et savourer les réussites loin du rythme infernal du quotidien.

 

Un été pour rêver

« Cet été-là j’avais pris la bonne résolution de ne rien prévoir, de rien attendre ni exiger et ce fût mon plus bel été. Mon cœur enfin libre de toute contingence suivait ses inclinaisons naturelles. Je rencontrais la même année l’amour de ma vie, le lieu où j’allais m’installer et ma vocation. Cette année-là passait à la radio en boucle ‘Give peace a chance’ des Beatles. »

 

Bel été à vous !!!

 

 

Retrouvez tous nos articles sur notre blog Unizic !

Trouvez votre professeur de musique sur notre plateforme-école Unizic !


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.