Retour à la liste des articles

Les vocalises : L’outil incontournable de la pratique vocale

Une vocalise est un jeu vocal destiné à chauffer sa voix avant de chanter. Elle fait partie intégrante de l’échauffement du chanteur avec le travail de la respiration ou le réveil du corps.

Powered by RedCircle

A quoi sert une vocalise ?

À mon sens, la pratique des vocalises a plusieurs avantages. Premièrement, il s’agit d’un bon moyen d’intégrer les nouvelles techniques en cours d’apprentissage. Deuxièmement, des exercices permettent de prendre conscience de notre corps-instrument par le réveil des sensations.

Ensuite, même si le répertoire que l’on est amené à chanter reste dans un ambitus réduit, le fait d’entraîner sa voix apporte une certaine aisance. Entraîner sa voix dans les aigus et les graves permet un confort vocal voire une forme de sécurité. La vocalise est comme un rappel pour le cerveau permettant d’ajuster son placement de voix. Enfin, les vocalises sont souvent utilisées dans le cadre d’une chorale car elles recréent une cohésion au sein du groupe et la cohésion est indispensable à la qualité musicale.

En revanche, faire des vocalises n’est pas une fin en soi. Certains chanteurs ne les pratiquent jamais. J’ai moi-même eu des chefs de chœur très différents sur ce point. Le travail d’échauffement était impératif en chœur classique alors que, plus tard, en chorale gospel, nous commencions les morceaux sans aucun échauffement. Un professeur de chant qui ne vous propose pas de vocalises ne sera pas pour autant un mauvais prof ! 

En ce qui me concerne, j’ai toujours été plus à l’aise avec un échauffement vocal. En effet ma voix n’est clairement pas déployée de la même manière avant et après 20 minutes de chant. Mes aigus sont un peu serrés et mes graves peu sonores au début. A vous de vous tester !

 

Les différents types de vocalises

Si vous choisissez de pratiquer les vocalises avant de vous mettre à chanter, plusieurs options s’offrent à vous. En effet, il existe moult exercices vocaux qui vous permettront de travailler la hauteur, la tonicité, le souffle, l’articulation, l’interprétation, la justesse…à vous de définir la technique que vous souhaitez travailler par les vocalises. Voici quelques exercices simples :

La hauteur

Pour développer l’agilité de la voix vous pouvez commencer par chanter sur « mmm » une petite forme mélodique de quelques notes (par exemple :  do – ré – mi – ré – do) que vous montrez progressivement par demi-ton vers l’aigu (do# – ré# – fa – ré# – do#). Puis, redescendez vers la voix parlée avant de descendre dans un registre plus grave. Vous pouvez aussi choisir de vocaliser sur une courte mélodie connue ou en cours d’apprentissage.

Ensuite, ouvrez le son sur « Miii » et faire le même exercice avec toutes les voyelles. Vous pouvez vous aider d’un instrument pour travailler la justesse. Il existe aussi des playbacks conçus spécialement pour ça.

Le jeu des sirènes est également un bon exercice pour assouplir la voix. Pour cela il suffit d’imiter le son d’une sirène (type police new-yorkaise) en glissando du haut vers le bas puis du bas vers le haut. La sirène permet de travailler le passage de la voix de poitrine à la voix de tête et d’habituer son corps à placer sa voix. Attention à ne pas aller trop aigu dès le début. Il est important de monter par palier afin d’habituer sa voix à s’ouvrir.

Articulation

Les vocalises sont indissociables du travail d’articulation même si ce point pourrait faire l’objet d’un article à lui tout seul. La bouche doit être à la fois souple et tonique pour donner au son de la voix une qualité optimale. L’exercice suivant permet de travailler à la fois le placement de voix et la précision des consonnes.

Choisissez une note assez aiguë dans votre tessiture. Chantez le plus rapidement possible « POCATALITIQUE » sur la même note puis descendez la gamme majeure en chantant toujours le même mot sur chaque note. Le rythme doit être soutenu. Une fois arrivé en bas de la gamme, baissez ou montez d’un demi-ton puis recommencez.

 

Il n’existe pas de méthode universelle pour l’échauffement de la voix. L’important est de trouver ce qui vous correspond le mieux. Un conseil : amusez-vous !

Retrouvez tous nos articles sur le chant sur notre blog et trouvez votre professeur en vous rendant sur Unizic !


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.