Retour à la liste des articles

Pourquoi apprendre la guitare rythmique est incontournable ?

Vous rêvez de briller sur scène en jouant un solo de guitare explosif ? Pas si vite ! La maitrise de la guitare nécessite de passer par différentes étapes, et sa partie rythmique est primordiale (et non moins dénuée de panache !). On fait le point.

Powered by RedCircle

Un subalterne… essentiel !

Ici, place aux guitaristes de l’ombre. A celles et ceux qui, loin de chercher à toujours se mettre sous les feux des projecteurs pour faire montre de leurs majestueux « solos » de guitare, préfèrent bien plutôt composer méticuleusement les structures rythmiques et harmoniques de leurs morceaux. Alors certes, l’histoire de la musique retient de nombreux guitaristes solistes. Néanmoins, le solo d’Eddie Van Halen sur Beat It de Michael Jackson serait-il aussi épique – et viril – si le guitariste rythmique Steve Lukather s’arrêtait subitement de jouer ses riffs acérés en arrière-plan ? La réponse est claire : sans guitare rythmique, il ne resterait pas grand-chose de très impactant. Même la voix du roi de la pop sonnerait soudainement assez ridicule ! 

Mais comment apprendre la guitare rythmique ? On vous l’explique ici, en espérant vous montrer l’importance capitale de cet art dans la formation d’un ou d’une guitariste. Prendre des cours de guitare spécialement dédiés peut s’avérer être une brillante idée pour se perfectionner, aussi bien en visio qu’en présentiel.

 

Les accords

Nous voici donc dans la partie de l’apprentissage de la guitare consacrée, non à la mélodie mais bien à son accompagnement. Premier point essentiel : les accords. Le guitariste rythmique joue le plus souvent une progression (aussi appelée « grille ») d’accords, destinée à servir de base sonore à ladite mélodie, qui peut, par exemple, être une voix, une guitare soliste… Autrement dit, et à l’inverse de ce que l’on peut penser de prime abord, la guitare rythmique ne saurait être un accompagnement passif : elle est au contraire un véritable fondement harmonique pour tout le morceau. Celle-ci donne corps à la mélodie, lui transfère son énergie, son intensité…  

Alors concrètement, que faire avec ces accords ? Celui qui accompagne peut décider de les jouer d’abord simplement « au bout du manche », de les enrichir ensuite d’une note particulière (on parle alors d’accord septième, de neuvième…), ou encore de les jouer en « barrés », en « arpèges »… et même d’envoyer à son tour quelques riffs cinglants. Le tout étant de savoir se tenir pour ne pas voler la vedette au soliste ! 

 

Le rythme

La deuxième composante essentielle de cette branche, c’est bien entendu le rythme ! Faire des exercices de rythme est toujours enrichissant, et ce, pour l’ensemble de sa pratique musicale, quel que soit votre instrument. Alors certes, c’est bien de gratter fougueusement, mais encore faut-il rester en rythme ! Il existe à cet effet différents « patterns » rythmiques que vous pouvez apprendre : la locomotive, la ballade… Si vous commencez, nous vous conseillons le « feu de camp », qui brille, à notre avis, par son universalité. De plus, ne lésinez pas sur les nuances : lorsque vous grattez, des accents bien placés et des variations d’intensité de jeu sont toujours les bienvenus. L’impact et le changement d’ambiance se fera immédiatement sentir sur les autres musiciens que vous accompagnez !

 

Complémentarité 

Un guitariste qui serait purement soliste ne développera pas autant son sens du rythme que son ou sa comparse rythmique. Jouer une note, aussi juste soit-elle, rythmiquement en retard (ou en avance…) verra son impact cruellement amenuis, et pourra même sonner dissonante. Alors en réalité, il s’agit de dépasser les clivages : être guitariste véritable implique de maîtriser tous les aspects de l’instrument. Faire des exercices de guitare rythmique permet donc d’enrichir et de perfectionner plus généralement son jeu. Ainsi, lors d’une improvisation à deux guitares, un bon solo peut très mal sonner si la partie rythmique ne suit pas, et, inversement, un mauvais solo peut être complètement sauvé si le guitariste rythmique excelle. Mais bien souvent, la qualité musicale de l’une ou de l’autre n’est pleinement atteinte que lorsque les deux parties sont prises dans une véritable osmose. Alors, la prochaine fois que vous travaillez vos gammes, pensez aussi aux accords et au rythme !

 

Les professeurs de la plateforme Unizic se feront un plaisir de vous apprendre la guitare rythmique.
Retrouvez tous nos conseils sur notre blog.

 

Newsletter

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous pour recevoir les prochains directement par mail !


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.