Retour à la liste des articles

Gamme pentatonique : les exercices pour la travailler

Apprendre à lier les différentes « positions », savoir vous repérer sur le manche, améliorer votre doigté et votre oreille… Voici quelques conseils pour améliorer votre maîtrise de la gamme pentatonique.

Powered by RedCircle

Vous connaissez désormais les bases de la gamme pentatonique. Désormais, il vous faut pratiquer. La question que l’on se pose une fois acquis le matériel théorique est, précisément, de savoir quoi en faire. Comment être plus fluide, jouer legato et moins staccato ? Comment passer des différents schémas de la gamme de manière naturelle ? Pour utiliser une image, avec la théorie, vous connaissez des mots, mais il s’agit maintenant de faire des phrases

S’exercer sur les cinq positions : « baliser » le manche.

Dans le précédent article, nous avons vu une première position de la gamme pentatonique, mais au total, il en existe cinq. Les différentes notes de la gamme se retrouvent en effet à divers endroits du manche, à la même ou à différentes octaves. 

La première chose à faire, donc, est d’apprendre les cinq schémas différents. Pourquoi donc, nous demanderez-vous ? D’une part, parce que les connaître tous vous permettra de mieux vous repérer sur le manche, de savoir où se situent les notes « jouables » (qui, à coup sûr, ne sonneront pas faux) ; l’idée étant de « baliser » votre manche, de trouver vos points de repères, en identifiant notamment les notes toniques de chaque schéma. D’autre part, parce que dans le même coup vous augmenterez la tessiture de votre jeu, et vous pourrez jouer les mêmes notes plus aiguës ou plus graves.

La vidéo ci-dessous vous montrera les différents schémas (pour les plus pressés, voir à 13 :10). 

Evidemment, ces cinq schémas ne rentreront pas d’un coup dans votre tête, mais bien à coups d’exercices réguliers, sur le long terme. Prenez donc un métronome, et commencez à pratiquer toutes les positions, en les « descendant » et en les « montant », en passant de l’une à l’autre, et en faisant varier le tempo.

 

Positionnement et doigté

D’emblée, faites attention à votre doigté. Les personnes qui n’utilisent que deux doigts, on vous voit ! En théorie, chacun des quatre doigts de la main doit avoir « sa » frette : l’index sur la première frette, le majeur sur la deuxième, l’annulaire sur la troisième, et l’auriculaire sur la quatrième. Dans les faits, il est possible de changer de doigté sur certaines positions, mais il est en tout cas important de travailler à avoir une base fixe.  

Enfin n’oubliez pas votre pouce ! Celui-ci doit être parallèle au manche, derrière lui, légèrement au-dessus du centre. Lorsque vous descendez votre gamme, votre pouce, votre poignet et votre épaule vont comme « s’enrouler » sur le manche. Le pouce va monter quand vous descendez la gamme et descendre quand vous la remontez.

Une mention particulière doit être enfin portée à la détente. Le plus important est de ne pas crisper le poignet, de rester souple. Plus vous serez détendu, aussi bien de la main gauche que de la droite, plus vous réussirez vos gammes.

 

Faire chanter sa gamme : apprendre des modules, des « licks » et s’écouter…

Les schémas sont maîtrisés, mais vous avez encore du mal à les lier et vos mélodies ne sonnent pas spécialement très bien ? Et pour cause : il est aussi important de chercher à s’émanciper d’une mélodie trop « schématique ». D’abord en apprenant des motifs répétitifs de notes, aussi appelés modules, qui permettent de passer plus naturellement d’une position à l’autre. Nous vous en avons sélectionné deux dans les vidéos suivantes.

 

 

Mais pour vraiment faire sonner ses mélodies, apprendre les schémas de la gamme pentatonique ne suffit pas. Il faut apprendre à la faire parler, à la faire chanter : il faut la voir en situation musicale. C’est-à-dire qu’il faut aussi faire des covers de certains morceaux, ou encore apprendre des plans, des licks en anglais. Nous aborderons ce point dans un autre article. Et n’oublions pas le plus important : au-delà des schémas, travaillez votre oreille ! C’est toujours elle qui, en musique, aura le fin mot de l’histoire.

Trouvez votre professeur de guitare sur notre plateforme-école Unizic !

Retrouvez tous nos articles sur la guitare sur notre blog !

 


Partager cet article sur
  • Partager cet article sur linkedin
  • Partager cet article par email
Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.